Erwin Broekman
Cover Image

Pourquoi aimons-nous tous (du moins la plupart d’entre nous) les bonbons, le soda, les biscuits et les gâteaux ? Tous ces produits contiennent du sucre qui leur donne un très bon goût. Mais d’où vient ce sucre ? Toutes les plantes vertes produisent du sucre par photosynthèse. De tous les végétaux, la betterave à sucre et la canne à sucre sont ceux qui contiennent les plus grandes quantités de sucre, c’est la raison pour laquelle nous utilisons généralement ces deux plantes pour extraire du sucre. Dans cet article de blog, nous nous concentrons sur la transformation des betteraves à sucre et sur le rôle que jouent les débitmètres Bronkhorst dans ce procédé.

La société Convergence Industry B.V. fournit des systèmes de mesure et de régulation sur mesure pour les liquides et les gaz. Dans le procédé d’obtention de sucre à partir de betteraves à sucre, l’un des clients de Convergence a découvert qu’en utilisant la filtration membranaire, il était possible d’extraire de la betterave à sucre plus de composants que le sucre seul. Un système de laboratoire dédié pour la nanofiltration a été utilisé à cet effet.

Filtration membranaire

La filtration membranaire est un procédé de purification de haute qualité utilisant des techniques sophistiquées. Comment ça marche ? Une explication simple de la filtration membranaire consiste à la comparer à la préparation d’un café. Si vous versez de l’eau dans un filtre à café rempli de grains de café, vous voulez avoir comme résultat le café sans l’enveloppe du grain de café. C’est à cela que sert le filtre. À un autre niveau, ceci est similaire à la filtration d’eau par laquelle vous voulez filtrer les ions afin de pouvoir fabriquer de l’eau potable à partir de l’eau de mer. C’est aussi simple que cela !

Collaboration avec Convergence pour la filtration membranaire

Pour la filtration membranaire, un système « Convergence inspector Colossus » peut être utilisé. Il s’agit d’un équipement de laboratoire dédié totalement automatisé pour la nanofiltration, ce qui le rend attrayant pour les utilisateurs. Felix Broens (Directeur de la technologie de Convergence Industry B.V.) explique comment ce système fonctionne :

"Le système de nanofiltration est alimenté par de l'eau dans laquelle est dosé un agent antitartre exempt de phosphate. Le système est mis sous pression à l’aide d’une pompe haute pression, ce qui conduit une partie de l’eau à traverser la membrane (perméat). La partie de l'eau qui ne peut pas traverser la membrane (rétentat) est redirigée vers l’endroit d’où provient l’eau. Une seconde pompe dans le conduit de recirculation provoque une vitesse supérieure à travers la surface de la membrane, ce qui réduit la pollution sur la membrane même. Le perméat peut être éventuellement utilisé en tant qu’eau propre pour différentes applications."

"L’agent antitartre est utilisé pour prévenir l’entartrage de la membrane, en formant un complexe d’ions contenant des métaux, ce qui les maintient dans le flux de rétentat afin qu’ils puissent être évacués du système. Du fait de l’utilisation d’un agent antitartre exempt de phosphate et biodégradable, ceci n’a aucun effet nocif sur l’environnement."

Système de filtration membranaire et débitmètre Coriolis - Convergence

Les débitmètres Bronkhorst dans la filtration membranaire

Le cœur du système de nanofiltration est constitué par un débitmètre massique Coriolis de Bronkhorst, permettant de réguler le procédé. Un débitmètre Coriolis est utilisé, car celui-ci mesure également la densité, ce qui est important dans le cas de solutions sucrées. Le débitmètre est placé du côté « propre » du procédé, donc derrière la membrane où s’effectue l’écoulement de perméat (l’écoulement de produit purifié). Le degré de séparation de la membrane peut être influencé à la fois par le débit et par la pression. Et donc, un débitmètre Coriolis avec un large spectre constitue la meilleure option pour couvrir une large plage d’essai.

Système de filtration membranaire et débitmètre Coriolis - Convergence 2

Ce système de Convergence a permis à leur client d’améliorer considérablement son procédé. Avant l’utilisation du système de Convergence, il s’agissait d’un procédé manuel qui était plutôt chronophage et pas toujours précis. Aujourd’hui, l’ensemble du procédé est automatisé grâce à un logiciel de Convergence spécifique au client, ce qui permet de commander de manière précise le débitmètre massique Coriolis avec la pompe et, par conséquent, l’écoulement de perméat peut à présent être régulé rapidement et de manière précise. Ceci se traduit par un bon niveau de reproductibilité, de fiabilité, d’enregistrement de données et des délais d’exécution plus courts pour l’expérimentation, comparé à ce qu’ils étaient auparavant. Ce système personnalisé permet de générer une quantité suffisante de résidus pour faire des essais, sans qu’il soit nécessaire d’augmenter l'échelle du procédé jusqu'à la taille d'une installation pilote.

Consultez les débitmètres Coriolis disponibles pour cette application : débitmètres massiques Coriolis

Pour d’autres informations concernant la filtration membranaire, veuillez contacter la société Convergence.

Vous souhaitez être informé de nos dernières solutions de mesure et recevoir chaque mois nos conseils par mail ? Inscrivez-vous à notre newsletter.