Erwin Broekman
Cover Image

Il existe une grande variété de confiseries sur le marché, chacune caractérisée par un goût, une texture et une apparence qui lui sont propres. Ces caractéristiques constituent souvent l’image de marque des grands fabricants de confiseries, ce qui explique pourquoi il est fondamental que la production puisse se dérouler de façon fiable pour les reproduire .

Parmi les principaux constructeurs de machines spécialisés dans les équipements destinés à l’industrie alimentaire, en particulier le foisonnage, le fraisage, l’aération, le dépôt, la formation et le mélange de crèmes grasses, de chocolat et d’autres produits, il y a Haas-Mondomix. J’ai eu l’occasion de visiter les installations de la société à Almere, aux Pays-Bas, et de travailler sur une solution axée sur le débitmètre à ultrasons et destinée à l’ajout d’additifs dans le flux principal du procédé de production de confiseries.

Questions importantes en matière de dosage des additifs

Les équipements que conçoit Haas-Mondomix pour l’industrie de la confiserie sont soumis à des exigences rigoureuses. À cet égard, les points suivants figurent parmi les plus importants :

  • Une confiserie de haute qualité : comme des produits tels que les bonbons représentent une marque spécifique, il est fondamental que la couleur, la texture et le goût soient toujours les mêmes. Le reproductibilité du procédé s’avère dès lors essentiel. Elle permet ainsi d’obtenir des confiseries d’excellente qualité ;
  • Un bon dosage des matières premières (colorants, acides et arômes) : la coloration et les arômes sont des agents très coûteux, en particulier les matières naturelles. Par conséquent, une utilisation contrôlée et efficace de ces substances est très souhaitable. Elle permet d’économiser sur les matières premières et ajoute à une meilleure qualité ;
  • Une conception sanitaire, adaptée aux applications alimentaires : il est fondamental que les appareils destinés à des applications alimentaires présentent une conception hygiénique avec une rugosité de surface de ≤ 0,8 µm et sans volume mort.

Application Haas-Mondomix

Débitmètre volumique à ultrasons comme solution pour le dosage des additifs

Autrefois, lorsqu’un problème survenait dans le procédé de fabrication des confiseries, on constatait la mauvaise qualité à un stade assez tardif, et, par conséquent, des lots entiers devaient être déclassés comme confiserie de « second choix ».

En étroite collaboration avec Haas-Mondomix et notre agence Bronkhorst Pays-Bas, nous avons trouvé une solution pour aider Haas-Mondomix à fabriquer des équipements encore plus performants.

Lors d’un test, nous avons utilisé plusieurs débitmètres volumétriques à ultrasons (le nouveau Bronkhorst ES-FLOW series) afin de mesurer la quantité d’additifs – arômes, colorants et acides – qui ont été ajoutés dans le flux principal du procédé de production.

Comme ces liquides sont très concentrés, il suffit juste d’en ajouter de petites quantités. Celles-ci peuvent être mesurées avec le débitmètre à ultrasons, car la plage de mesure est comprise entre 4 et 1 500 ml/min avec une précision de +/- 1 % Rd.

Débitmètre à ultrasons

Selon le type de confiseries à produire, les quantités et les types de colorants, d’arômes et d’acides changent. Pour un type précis de confiseries – une gomme rouge, par exemple – les quantités doivent être constantes pour l’ensemble du lot. Cependant, la configuration du débitmètre volumétrique à ultrasons est suffisamment flexible pour lui permettre d’être utilisé pour une autre confiserie – comme une gomme verte – après un rinçage intermédiaire.

Dans le procédé actuel, le débitmètre à ultrasons est utilisé pour faire des mesures et les adresser à l’automate programmable. Haas Mondomix a désormais standardisé cette procédure, de sorte que les appareils de Bronkhorst ES-FLOW sont incorporés comme option standard dans les équipements de Haas Mondomix destinés à la fabrication de confiseries.

Comment fonctionne le débitmètre à ultrasons ?

Les débitmètres volumiques ES-FLOW utilisent la Technologie des ultrasons pour mesurer le débit volumique de liquides. Cette technologie a été développée en étroite collaboration avec TNO, l’organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée.