Angela PULS
Cover Image

Nous utilisons au quotidien des plastiques ou des polymères sous de nombreuses formes différentes, en tant que produit jetable comme le film d'emballage ou en tant que composant longue durée dans le secteur automobile, dans la construction ou encore dans les équipements sportifs et les jouets.

Aujourd'hui, les plastiques sont faits à façon pour les applications particulières, en fonction des propriétés souhaitées. Ainsi, les propriétés telles que la dureté, la capacité au moulage (ou la formabilité), l'élasticité, la résistance à la traction, la température, la résistance aux rayonnements et à la chaleur peuvent être ajustées, de même que la résistance chimique et physique peut être adaptée à la fonction souhaitée.

Cette grande variété peut être modifiée dans de larges limites par le choix des matières premières (macromolécules), le procédé de production et les additifs. Les macromolécules respectives sont des polymères d'unités moléculaires à répétition régulière. Le type de réticulation et les additifs utilisés déterminent les propriétés finales du matériau. En 2016, la production mondiale de plastiques pour les matériaux en vrac et les films s'élevait à plus de 300 millions de tonnes (source : BMBF) dont près d'un tiers a été produit en Chine. L'Europe et l'Amérique du Nord suivent avec un peu moins de 20 pourcents chacun.

Dosage précis pour une efficacité opérationnelle et une réduction des déchets non nécessaires

Les additifs types du secteur des plastiques sont les agents antistatiques, les teintures, les agents ignifuges, les charges, les lubrifiants, les colorants, les stabilisants et les plastifiants. Nombre de ces additifs sont liquides. Le dosage précis de ces additifs conduit à une meilleure efficacité opérationnelle et à une réduction des déchets.

Les additifs sont fréquemment ajoutés en utilisant des vannes manuelles à aiguille, ce qui ne coûte pas cher, mais présente toujours un risque de mauvais fonctionnement du fait de la fluctuation à l'intérieur du procédé (par ex. pression et température). En particulier, l'utilisation de plastifiants est de plus en plus critiquée car une partie de ces substances est directement absorbée par les êtres humains ou s'accumule dans la chaîne alimentaire.

Avec la technologie de dosage CORI-FILL déjà éprouvée, Bronkhorst offre un réglage facile pour garantir la précision et la reproductibilité requises. En combinant un mini CORI-FLOW avec une pompe ou une vanne appropriée, les fluides peuvent être dosés en continu ou en lots (batch) dans le réacteur, avec une reproductibilité élevée. Ces systèmes peuvent être intégrés ou utilisés comme ajout dans des procédés et des lignes de production déjà en place.

Débitmètre mini Cori-Flow avec pompe de dosage

débitmètre mini CORI-FLOW combiné à une pompe Tuthill

5 raisons qui font qu'avec le dosage d'additifs par un instrument à effet Coriolis, le procédé gagne en efficacité pour les fabricants de plastiques

  • Pas besoin de (ré)étalonnage spécifique sur site – la mesure et donc la régulation de débit sont indépendantes de la nature du fluide
  • Possibilité de mesurer le gaz et le liquide avec le même capteur
  • Capacité à mesurer un mélange inconnu ou de composition variable
  • Paramètres multiples
  • La technologie CORI-FILL™ comporte une fonction de compteur de dose intégrée (batch) et permet de contrôler directement les vannes d’arrêt ou les pompes

Regardez le principe de fonctionnement du débitmètre massique à effet Coriolis avec une pompe de dosage

Vous voulez en savoir plus sur l'amélioration des performances des pompes de dosage ? Lisez l'article de blog de James Walton dans lequel il parle des pompes de dosage alliées à des régulateurs de débit massique à effet Coriolis.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de nos innovations et obtenir des badges visiteurs pour les évènements auxquels nous participons.